Lyon – Auvergne-Rhône-Alpes le point Covid-19

Depuis le début de la pandémie du coronavirus, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, c’est plus de 1 364 personnes qui sont décédées du coronavirus. Actuellement 2 482 personnes sont toujours hospitalisées suite au covid-19 et 358 patients sont en réanimation. Ces informations nous viennent des derniers chiffres de Santé publique France.

Coronavirus – Le point en PACA

Dans le même temps, comme partout en France, en moyenne, la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur présente des chiffres encourageants. En effet, on ne compte aucun mort recensé dans les dernières 24 heures, selon les données de Santé publique France. Dans la région environ 1 505 personnes sont toujours hospitalisées, dont 262 en réanimation. Depuis le début de l’épidémie la région PACA a vue 708 patients perdre la vie.

Coronavirus – Les soignants surexposés sont surcontaminés

Le 04/05, la CGT-Santé a présenté une enquête selon laquelle plus de 12 000 salariés des hôpitaux, des cliniques et des Ehpad ont été contaminés au Covid-19. Cela représente, un taux de contamination dix fois supérieur, pour les secteurs et professions de soin, par rapport au reste de la population française.

Les masques enfin disponibles en grande surface.

Les stocks de masque sont enfin suffisants pour une grande distribution. Les masques de protection certifiés sont donc disponibles à partir de ce lundi 4 mai, dans n’importe quelles grandes surfaces. Leur prix a été plafonné à 0,95 euros l’unité. Il n’est donc pas possible de les trouver plus cher, en revanche un prix plus bas est envisageable.

Le coronavirus en dangereux s’il on a une mauvaise hygiène de vie.

Avec plus de 10 000 morts par jour en moyenne à New York (plus que dans toute la France), Nous avons ici une preuve que le civisme et le style de vie a une grande influence sur la dangerosité du virus. Le covid-19 est particulièrement mortel pour les personnes ayant des difficultés respiratoires, du diabète, du cholestérol, et autres symptômes liés au surpoids, à l’alimentation, à l’activité physique ou encore à la pollution et au stress. Les pays les plus gravement touchés par le coronavirus, sont les pays riches, dit développés. En Afrique par exemple, le virus a été stoppé rapidement, grâce à un traitement rapide et efficace des premiers malades, avec des médicaments peu chers comme la chloroquine entre autre.

Coronavirus – De plus en plus de détresse psychologique

Après plus de quatre semaines de confinement, la situation n’est pas la même pour tous. Elle peut être compliquée à vivre, parfois plus qu’il n’y parait.

Ayant conscience de la difficulté rencontrée par certaines personnes, le directeur général de la santé a annoncé la mise en place d'”un dispositif national grand public de soutien psychologique au bénéfice des personnes qui en auraient besoin”.

Aujourd’hui il existe donc un numéro gratuit de soutien psychologique. 

En cas de détresse contacter le numéro : 0.800.130.000.

Victimes de violences conjugales, les pharmacies prêtes à vous accueillir.

Depuis le début de la période de confinement en France, une forte hausse des violences dans les familles et conjugales est recensée. Afin d’aider les personnes menacées, les 22 000 pharmacies de l’Hexagone sont officiellement devenues un lieu d’alerte pour les victimes. Les pharmacies doivent respecter une procédure afin d’installer la victime dans un espace confidentiel. Si vous le souhaitez, vous pouvez rester anonyme ou demander au pharmacien de recueillir votre identité pour donner l’alerte à la police. Si vous préférez il vous serra proposé la “remise discrète” d’un flyer avec les coordonnées des forces de l’ordre (17, texto au 114). Il existe aussi des services d’accompagnement au (3919 et 119).

Un numéro d’alerte pour les violences conjugales a également été mis à votre disposition.

  • En effet l’augmentation des violences conjugales est très net depuis le début du confinement. Il a donc été mis en place des relais d’alerte dans les pharmacies, ainsi qu’un numéro d’alerte par SMS.
  • Un simple message envoyé au 114 doit permettre à tous et toutes de “donner l’alerte”. Par exemple dans le cas d’une personne qui ne peut pas téléphoner, qui n’a pas forcément accès à internet et qui est enfermée à son domicile avec le conjoint violent, il possible à une autre personne d’alerter la police. Une fois l’alerte donnée par SMS, les forces de l’ordre pourront intervenir.

Si vous êtes victimes de violences, voici les numéros à contacter

  • Pour les femmes/hommes victimes de violence : le 3919
  • Pour les enfants victimes de violence : 119

Retrouvé également quelques points positifs au confinement et quelques bons gestes pour vous occuper et augmenter votre bien-être physique et mental, tout en augmentant vos défenses immunitaires.

Prenez RDV : http://bit.ly/RDVDoctolib

YouTube : http://bit.ly/CoachSophrologue

Facebook : http://bit.ly/FacebookCoachSophrologue

Le site : https://coach-sophrologue-lyon.fr/

Maps : bit.ly/PlanMaps

Apports : actualités du coronavirus en France, covid-19 ; Les Ehpad; Covid-19 reconnu comme maladie professionnelle ; numéro détresse psychologique ; numéro d’urgence ; RDV santé en ligne ; Sophrologie Coaching