Coronavirus et confinement (Covid-19 Les dernières nouvelles)

  • Suite au coronavirus et au confinement , le vendredi 27/03/2020 Le gouvernement a annoncé que le confinement serai prolongé de deux semaines à partir de mardi 31/03/2020. Portant il a aussi été annoncé par Edouard Philippe, qu’à partir du 15 avril selon l’évolution du nombre de personne touchées et leur état de nouvelles conclusions seront tirées. En fin de semaine (du 15) sera envisager de peut-être, encore un nouveau prolongement du confinement, qui dépendra, entre autre, du nombre de cas en réanimation. Le Conseil scientifique quant à lui, estimerait à six semaines la durée nécessaire du confinement, pour faire face à la pandémie.
  • Concernant les étudiants : Selon le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer, le retour en classe des élèves est prévu au mardi 4 mai. Cela reste une estimation, énoncée la semaine dernière, tout peut encore changer. Le confinement pouvant durer plus longtemps, il est important de considérer que ce “scénario” pourrait bien se poursuivre et auquel il faudra bien “s’adapter” en fonction de l’évolution de la situation. Pourtant le ministre a également annoncé que “les vacances d’été seront maintenues”. Ce dernier a aussi promis plusieurs “modules de soutien scolaire gratuits” organisées durant les vacances de printemps.
  • Le confinement, comme vous vous en douté n’est pas sans conséquences pour la population française. Plusieurs grandes villes son touchée. A Lyon, Lise Bourdeau-Lepage, (La chercheuse spécialiste du bien-être en milieu urbain) à publier sur le site de l’université Lyon 3, une enquête à l’échelle nationale, visant à mieux connaître les différents impacts du confinement, sur la population. Et nous constatons des modifications de comportement significatif. Par exemple, les gens ont changé de rythme de sommeil, ils se couchent plus tard et se lèvent aussi plus tard.
  • Suite au décret du 24 mars, les règles de conduites se sont durcies. Les amandes pleuvent et les dispositifs de sécurité s’intensifient dans toute la France. Il est rappelé que durant le confinement, il est très important de rester chez soi et de côtoyer le moins possible les personnes extérieures. Les seules sorties autorisées par la loi doivent être justifiées par vos soins, par une attestation (imprimée ou manuscrite) de déplacement dérogatoire, sans quoi vous risquerez une amendes. C’est application de l’état d’urgence sanitaire.

Voici la liste des déplacements autorisés :

  • Déplacements pour effectuer des achats nécessaires à votre activité professionnelle.
  • Des achats de première nécessité, comprenant également les acquisitions, à titre gratuit (comme la distribution de denrées alimentaires…)
  • Les déplacements liés à la demande ou perception de vos prestations sociales et au retrait d’espèces, uniquement dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
  • Naturellement il est également autorisé : les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance comme les soins des patients atteints d’une affection de longue durée.
  • Déplacements pour l’assistance aux personnes vulnérables ainsi que la garde d’enfants.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Sur demande de l’autorité administrative, vous pouvez participer à des missions d’intérêt général.
  • Sont également autorisés les déplacements brefs, dans la limite d’une heure par jour et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour de chez vous, liés soit à l’activité physique individuelle (non collective) des personnes, à l’exclusion de toute proximité avec d’autres personnes. C’est également le cas pour les besoins liés aux animaux de compagnie.

Un numéro d’alerte pour les violences conjugales a également été mis à votre disposition.

  • En effet l’augmentation des violences conjugales est très net depuis le début du confinement. Des relais d’alerte dans les pharmacies ont donc été mis en place, ainsi qu’un numéro d’alerte par SMS.
  • Un simple message envoyé au 114 doit permettre à tous et toutes de “donner l’alerte”. Par exemple dans le cas d’une personne qui ne peut pas téléphoner, qui n’a pas forcément accès à internet et qui est enfermée à son domicile avec le conjoint violent, il possible à une autre personne d’alerter la police. Une fois l’alerte donnée par SMS, les forces de l’ordre pourront intervenir.

Si vous êtes victimes de violences, voici les numéros à contacter

  • Pour les femmes victimes de violence : le 3919
  • Pour les enfants victimes de violence : 119

Besoin d’aide ? Avoir plus d’info ? Cliquez dessous.

Retrouvez également quelques points positifs au confinement et quelques bons gestes pour vous occuper et augmenter votre bien-être physique et mental, tout en augmentant vos défenses immunitaires.

Prenez RDV : http://bit.ly/RDVDoctolib

YouTube : http://bit.ly/CoachSophrologue

Facebook : http://bit.ly/FacebookCoachSophrologue

Le site : https://coach-sophrologue-lyon.fr/

Maps : bit.ly/PlanMaps

Apports : actualités du confinement, coronavirus, covid-19 ; autorisation de sortie détails ; numéro d’urgence ; RDV santé en ligne ; Sophrologie Coaching